Klaus Barbie
Klaus Barbie

Mme Béate Klarsfeld, membre du comité central de la Ligue internationale contre l’antisémitisme et le racisme (LICALa LICA, fondé en 1928 contre l’antisémitisme, lutte très vite contre l’ensemble des racismes mais ne se rebaptise LICRA qu’en 1979 cf. Emmanuel Debono, Aux origines de l’antiracisme. La Ligue internationale contre l’antisémitisme, (1927-1940), préface de Serge Berstein, CNRS, 2012, 502 p.) est arrivée vendredi 28 janvier à Lima afin d’apporter aux autorités péruviennes des documents sur la véritable identité de l’homme d’affaires Klaus Altmann. Elle estime qu’il n’est autre que Barbie, ancien chef de la Gestapo de Lyon. Il aurait acquis depuis quelques années la citoyenneté bolivienne. Quelques heures avant l’arrivée de Mme Klarsfeld. M. Altmann a gagné la Bolivie […]

Mme Klarsfeld est en possession d’une analyse anthropométrique […] Cette expertise établie par des spécialistes ouest-allemands à partir d’anciennes photographies de Barbie et des clichés récents d’Altmann conclut « avec une très grande probabilité» que les deux hommes « ne sont qu’une seule et même personne».

© Le Monde, 29 janvier 1972.

Nous empruntons dans un souci pédagogique cette brève en accès libre sur les archives du Monde, qui propose d’autres articles plus complets que nous vous invitons à consulter .