|

Le projet industriel du gouvernement socialiste (1981)

François Mitterrand, président en 1981-1988 et 1988-1995
François Mitterrand, président en 1981-1988 et 1988-1995

« Dans l’espace des cinq dernières années, les produits français ont perdu 5 % à 6 % de parts de marché. Pourquoi serions-nous incapables, à partir de la consommation populaire, a partir des investissements sélectifs, à partir de ce pôle industriel et bancaire que nous sommes en train de constituer, de reconquérir notre propre marché, et nos entrepreneurs seraient-ils incapables de construire, de créer et de fabriquer ce qu’il est nécessaire de créer et de construire pour la consommation française et au-delà, car l’exportation se porte bien ? »

Extrait de la conférence de presse de François Mitterrand, 24 septembre 1981

|█|

Le projet de l’alliance UDF-RPR (1986)

Jacques Chirac, premier ministre en 1974-1976 et 1986-1988, président en 1995-2002 et en 2002-2007
Jacques Chirac, premier ministre en 1974-1976 et 1986-1988, président en 1995-2002 et en 2002-2007

« Depuis des décennies – certains diront même des siècles -, la tentation française par excellence a été celle du dirigisme d’État. Qu’il s’agisse de l’économie ou de l’éducation, de la culture ou de la recherche, des technologies nouvelles ou de la défense de l’environnement, c’est toujours vers l’État que s’est tourné le citoyen pour demander idées et subsides. Peu à peu s’est ainsi construite une société administrée, et même collectivisée, où le pouvoir s’est concentré dans les mains d’experts formés à la gestion des grandes organisations. Ce système de gouvernement, qui est en même temps un modèle social, n’est pas dénué de qualités : il flatte notre goût national pour l’égalité; il assure pérennité et stabilité au corps social; il se concilie parfaitement avec le besoin de sécurité qui s’incarne dans l’État-Providence.
Mais il présente deux défauts rédhibitoires : il se détruit lui-même, par obésité; et surtout, il menace d’amoindrir les libertés individuelles.

Les Français ont compris les dangers du dirigisme étatique et n’en veulent plus […] Voilà d’où naissent sans aucun doute les tensions qui travaillent notre société depuis des années : collectivisation accrue de la vie quotidienne mais, inversement, recherche d’un nouvel équilibre entre les exigences de la justice pour tous et l’aspiration à plus de liberté pour chacun. »

Jacques Chirac, dans Le Monde, 10 avril 1986.

|
| 1. Quel est le rôle de l’auteur en septembre 1981 ? Situez-le politiquement.
2. Comment compte-t-il relancer la consommation ?
3. Comment qualifier cette politique économique ?
4. Cette politique est-elle maintenue ?|█|
5. Quel est le rôle de l’auteur en avril 1986 ? Situez-le politiquement.
6. Comment décrit-il le rôle traditionnel de l’État en France ? Quels exemples peuvent l’illustrer ?
7. Quel est le contexte idéologique international de ce discours ?
8. Que préconise l’auteur ? Quelles mesures sont annoncées par ce discours ? |



Bibliographie sur les rapports État-économie en France

Ouvrages généraux

  • CHAUVEAU (Sophie), L’économie de la France contemporaine, Armand Colin, 2002, 2003, 192 p.
  • ECK (Jean-François), Histoire de l’économie française depuis 1945, 7e éd. , Armand Colin, 2004, 227 p. ; Histoire de l’économie française de la crise de 1929 à l’euro, Armand Colin, 2009, 365 p.
  • ROSANVALLON (Pierre), « État et société du XIXe siècle à nos jours », A. Burguière et J. Revel (dir), Histoire de la France : l’État et les pouvoirs, Le Seuil, 1989, p4. 491-618. Pour la 3e partie : «  Le régulateur de l’économie ».

Questions particulières

  • FOURASTIÉ (Jean), Les Trente Glorieuses ou la révolution invisible de 1946 à 1972, Paris, 1979.
  • KUISEL (Richard F.), Le capitalisme et l’État en France : modernisation et dirigisme au XXe siècle, Gallimard, 1981, 476 p.
  • MARGAIRAZ (Michel), L’État, les finances et l’économie. Histoire d’une conversion (1932-1952), CCHEF, 1991.
  • WORONOFF (Denis), Histoire de l’industrie en France, Le Seuil, 1998, 674 p.

Usuels

  • SIRINELLI (Jean-François) (dir), Dictionnaire historique de la vie politique française au XXe siècle, PUF, 1995, 2002, 1254 p. Pour les articles « Balladur », « Banque de France », « Barre », « Bérégovoy », Chaban-Delmas », « Jospin », « Libéralisme », « Mitterrand », « Monnet », « Nationalisations », « Pinay », «  Planification », « Privatisations », « Rueff ».
  • WIEVIORKA (Olivier), PROCHASSON (Christophe), La France au XXe siècle. Documents d’histoire, collection « Nouvelle histoire de la France contemporaine », Le Seuil, 1994. Pour « Industrialiser la France (1969), « Le libéralisme à la française (1986).