Il s’agit de la mise en application du programme secret T4, l’euthanasie des handicapés mentaux décidée par les nazis. Il y aura environ 80’000 exécutions. L’emploi de camion bâché et du monoxyde de carbone pour gazer des personnes commencera avec ce programme et servira de modèle aux premières exécutions par gaz sur le front de l’est avant la construction des chambres à gaz.

« Le Reichsleiter Bouhler et le docteur en médecine Brandt sont chargés, sous leur responsabilité, d’étendre les attributions de certains médecins à désigner nominativement. Ceux-ci pourront accorder une mort miséricordieuse aux malades qui auront été jugés incurables selon une appréciation aussi rigoureuse que possible ».

E. Kogon, H. Langbein, A. Rückarl, Les chambres à gaz, secret d’Etat, Editions de Minuit, Paris, 1984, p.28.

Y clio-texte/ eveque allemand dénonce le meurtre des handicapés par les nazis