» A qui Charles de Lesseps faisait-il cette faveur [les primes des syndicats de garantie] ? Est-ce aux actionnaires ? Oh, non, mais à toute une bande de vautours, à commencer par les administrateurs, les hommes politiques dont on payait ainsi le concours, les directeurs des établissements financiers, la bande juive et toute la séquelle des serviteurs louches … Voulait-on, par exemple, payer un ministre ? Sous un nom d’emprunt quelconque, mais ordinairement par l’intermédiaire d’un établissement financier, on lui attribuait le nombre de parts représentant la somme promise, et Charles de Lesseps levait les bras au ciel, jurant ses grands dieux qu’il n’avait jamais payé un député quelconque.  »

Source : La Libre Parole, 10 septembre 1892.

voir aussi sur Clio-Texte