TEXTE sur le blasphème au Moyen Age

ORDONNANCE ROYALE CONTRE LES BLASPHEMATEURS (1397)

Cette ordonnance royale, donnée par le roi Charles VI (1368-1422), décrit les peines encourues par ceux qui blasphèmentDire ou écrire du mal de tout ce qui touche à la religion. contre Dieu, la vierge Marie, ainsi que contre les saints et saintes de la religion catholique :

«Charles, par la grâce de Dieu Roi de France, à tous ceux qui liront cette ordonnance, Salut. Tous ceux qui diraient paroles, injures et blasphèmes contre notre Créateur et ses œuvres , contre la glorieuse vierge Marie, sa mère bénie, ses saints et saintes, ou qui jureraient sur eux, seront mis pour la première fois, au piloriPilori : instrument fait d’un poteau et d’une planche de bois dans laquelle on peut bloquer les mains et la tête d’un prisonnier. où ils demeureront de une heure jusqu’à neuf heure, on pourra leur jeter aux yeux de la boue ou autres ordures, sauf des pierres ou choses qui pourraient les blesser. Après ils demeureront un mois entier en prison au pain et à l’eau. A la seconde fois, on leur fendra la lèvre supérieure avec un fer chaud jusqu’à ce que leurs dents leur paraissent, à la troisième fois la lèvre inférieure ; et à la quatrième fois les deux joues ; et si par malheur, il leur arrivait de mal faire une cinquième fois, l’on leur coupe la langue en entier, qu’ainsi ils ne puissent plus dire de pareilles choses.

Afin que notre ordonnance soit connue de tous et que nul puisse prétendre l’ignorer elle sera criée et publiée en lieux et places publiques.»

Donné à Paris le septième jour de mai 1397, XVIIe année de notre règne.

Source : Archives départementales de l’Hérault